DONNONS DE LA FORCE AUX SERVICES PUBLICS

Défendre les services publics est l’une des motivations principales de mon engagement. C’est cet engagement de l’État auprès des citoyens qui fait la richesse de notre pays. Couper dans les budgets alloués à la formation et au recrutement de fonctionnaires ne peut pas être une solution. Nous devons continuer à investir dans l’Éducation nationale pour que chaque enfant bénéficie du meilleur apprentissage possible.

Nous devons augmenter de 20% les crédits de fonctionnement de la police et de la gendarmerie pour alléger leur charge de travail devenue trop importante, tout en continuant à assurer une sécurité optimale à nos concitoyens. Nous devons rétablir une police de proximité, basée sur le dialogue et non sur la violence.

Nous devons également investir sur la santé, et notamment agir pour nos aînés. Les aidants et les familles des personnes atteintes de maladies de la vieillesse doivent recevoir une allocation spécifique. L’accueil en EHPAD doit être plus accessible et de meilleure qualité. Il est également indispensable de soutenir les personnes en situation de handicap, ainsi que leurs accompagnant-e-s, en revalorisant l’Allocation Adulte handicapé et en investissant dans des centres d’accueil et de soin. Nous devons également lutter contre les déserts médicaux en soutenant les médecins qui s’installent dans les zones sous dotées et en implantant une médecine salariale dans les territoires en pénurie.

Afin que ces services publics conservent une qualité et une efficacité, nous devons nous opposer fermement à la suppression de 120.000 fonctionnaires envisagée par Emmanuel Macron, et continuer à revaloriser leur statut, ainsi qu’à reconnaître la nécessité de leur rôle dans notre société.