Lettre aux habitant-e-s de la 12ème circonscription de Paris

Madame, Monsieur,
Les 11 et 18 juin prochains vous choisirez votre député-e. Investi par le Parti Socialiste, je suis heureux et er de présenter ma candidature dans la 12e circonscription de Paris, qui comprend le sud du 7ème et le nord du 15ème arrondissement. Je vis dans le 15ème arrondissement depuis plus de vingt ans. Engagé en politique dans le 15ème au côté d’Anne Hidalgo depuis 2001 et conseiller d’arrondissement depuis 2014, je me bats pour donner une voix aux valeurs de gauche dans ces quartiers.
Mes activités de metteur en scène et de directeur d’une école de théâtre n’ont fait que conforter mon engagement à gauche.
Car la gauche seule répond à la vision que j’ai d’une société humaniste, d’une société attentive à chaque citoyen et à laquelle chaque citoyen est invité à prendre part.
Une société qui s’appuie fortement sur la culture et l’éducation comme des outils républicains fondamentaux de l’émancipation.
Une société qui n’oppose pas mais qui, au contraire, permet que se conjuguent la relance économique et la protection sociale, l’investissement économique et la protection des salariés, l’indépendance énergétique et la protection de l’environnement, l’énergie du travailleur et celle de l’entrepreneur.
Devenu moi-même créateur d’emploi, j’ai pu mesurer combien ceux qui voulaient opposer travailleurs et entrepreneurs se trompaient de combat. On ne peut pas dire « J’aime l’entreprise » sans dire dans le même temps «J’aime les travailleurs qui la font vivre ». Comme il est tout autant étriqué de voir les entrepreneurs comme les ennemis des travailleurs tant il y a, et notamment chez les commerçants, les artisans et dans les PME, des innovateurs courageux qui créent de l’emploi et font avancer notre pays. C’est de respect mutuel dont l’entreprise a besoin. Mais pour que ce dialogue social soit revivifé, je ne crois pas qu’il faille en détruire les règles.
Je m’opposerai donc fortement à l’Assemblée à toute suppression de la hiérarchie des normes et à toute destruction brutale du code du travail, a fortiori par ordonnances.
Parisien depuis toujours, je souhaite mettre au cœur du débat les enjeux écologiques auxquels nous et nos enfants sommes confrontés quotidiennement, par la pollution de l’air ou par la multiplication des perturbateurs endocriniens.
Je me battrai pour la défense du service public, pour la justice sociale, pour la préservation du tiers payant universel,
du droit à l’avortement, des 35h, de la reconnaissance de la pénibilité du travail, pour le droit à mourir dans la dignité.
Nous devons aussi revivifier la démocratie. Je crois aux nouvelles formes de consultations citoyennes, à l’image de ce qui se fait avec succès à Paris au travers du budget participatif.
Je crois en une gauche claire pour la France, une gauche constructive, attentive, pragmatique, mais vigilante.
Durant les semaines qui viennent, nous viendrons à votre rencontre lors de différents café-débats avec précision et sincérité, thème par thème, Je recueillerai vos propositions et vous exposerai ce sur quoi je me battrai en tant que député pour contribuer à construire un avenir meilleur, un avenir qui relèvera les grands défis sociaux, énergétiques, démocratiques et républicains de notre temps. Nous n’avons pas à choisir entre le populisme et le défaitisme de ceux qui, ayant baissé la garde, veulent nous faire croire qu’il n’y a aucune alternative à la dérégulation.
Car même maquillées d’un nouvel entrain, ce sont de vieilles politiques, auxquelles certains voudraient nous condamner !
C’est le moment de donner de la force à nos valeurs !
C’est pour les porter à l’Assemblée Nationale, et pour vous défendre, vous, habitantes
et habitants des VIIème et XVème arrondissements, que je vous invite à me rejoindre.
Les 11 et 18 juin, je compte sur vous !